CIRCE@univ-paris3.fr



Université SORBONNE nouvelle Paris 3




 

Jean-Charles Vegliante

 

 

Jean-Charles Vegliante, né à Rome, formé$&agrcvu; l'ENS (rue d'Ulm), vit et travaille à Paris depuis plus de trente ans; marié, un enfant. Il est actuellement professeur et directeur de recherches à la Sorbonne Nouvelle Paris III - Séminaire double sur les échanges italo-français (langue-culture et traductologie) ; cours de littérature, linguistique, civilisation.

Il a été membre de commissions de spécialités, de comités de sélection, ainsi que de Conseils centraux de Paris III. Vice-président du collège de spécialistes (14° section). Plusieurs fois élu au C.S. et C.R. Membre du conseil de gestion de son département EIR. Responsable de l'italien auprès de l'association et revue "Les Langues Néo-Latines" (Vice-Président). Actuellement professeur émérite.

En italien aussi bien qu'en français, il écrit sur la traduction et la poétique, mais s'occupe aussi plus largement de réception et de transferts culturels. Il a été l'un des premiers spécialistes français des phénomènes migratoires italiens (et plus largement de l'aire italo-romane). Derniers volumes dirigés, La traduction-migration, L'Harmattan, 2000 et [2] L'Italie vue d'ici avec A. Tosatti, 2012 ; choix de poésies de Pascoli et de Rebora traduites collectivement pour "Po&sie" (n° 95 et 104) dans le cadre de CIRCE ; édition et traduction (collective) de la Vita nova (Garnier Class.s 2011). Présentation-dir. volume De la prose au coeur de la poésie, France Italie, Brésil, variations du lyrisme, coordonné avec Valérie Thévenon, P.S.N. 2007. Avec D. Ferraris, a organisé le colloque international et dirigé la publication de Le découvrement infini. Dynamiques du dévoilement dans la modernité littéraire, Paris, PSN, 2012.

Articles récents dans "Chroniques Italiennes" (Le rythme de Pavese, 2001 ; P. Levi et la traduction radicale, 2002 ; Peut-on traduire Pascoli en français aujourd’hui, 2009), "Quodlibet" (Sienne), "Dante" (Rome) dont il est rédacteur, et les volumes Les écarts culturels dans les dictionnaires bilingues, H.Champion, 2002 ; Familles latines en migration (dir. N. Violle), Clermont-Ferrand, PUBP, 2011 ; et Stare tra le lingue, Migrazione poesia traduzione, Lecce, Manni, 2003 (p. 37-54), ainsi que dans le volume d'hommage à E. Sanguineti, Lavori in corso (2012). Avec I. Felici, recueil Enfants d’Italiens, quelle(s) langue(s) parlez-vous ? 2008 (texte disponible : page BdD). Est présent dans le vol. dir. A. Dolfi, Traduzione e poesia nell'Europa del Novecento, Bulzoni 2004, ainsi que dans diverses publications liées au Collège de France (dir. M. Zink). Il s'est occupé plus généralement d'écritures bilingues (A. Rosselli, Ungaretti, Magnelli). Le troisième volume de sa version de La Comédie de l'Alighieri, Paradis, pour l'Imprimerie Nationale (co-éd. Actes-Sud) a paru en 2007 avec une Postface générale sur l’œuvre, accessible en ligne dans "Chroniques Italiennes"(web, 2012). N.lle édition (poche-poésie) chez Gallimard en 2012 (2014-2). Un ensemble d'études sur le rythme, le sens, l'intertexte et ses variations (à partir, respectivement, de G. Raboni, Pascoli, Quasimodo) a paru dans "Chroniques Italiennes" en ligne, entre 2004 et 2013 (voir p. Publications). Un élargissement de l'intertexte à l'architexte diffus, à partir de Cielo d'Alcamo et S. Quasimodo, dans ce site et celui de l'ED 122.

 

Travaux et publications

- Thèse d'État : "Traduction poétique et effet-traduction - Hommes et oeuvres, domaine italien, XXe siècle", 1993.

J.-Ch. Vegliante a publié De Chirico et Ungaretti inédits, donné une édition de La guerre - une poésie de ce dernier (Nantes, 1999), et traduit - outre Dante Alighieri - Leopardi, Fortini, Sereni, Montale, Vassalli, Raboni, G.G. Belli, Pascoli, Mario Benedetti et Amelia Rosselli ; il a co-organisé plusieurs colloques et journées d'études comme celle de l'école doctorale "langues romanes" en 1998 ou la rencontre franco-italo-tunisienne de 2001 à Paris III, et le séminaire de Florence sur la Vita nova avec Marina Marietti ; en 2010, colloque « Le découvrement » (avec D. Ferraris). Participation à de nombreuses rencontres internationales sur la traduction et la création "entre les langues". Il est traduit en italien par L. d' Eramo, M. Benedetti, F. Piemontese et G. Raboni (un volume anthologique pour les éd.s Einaudi, Nel lutto della luce, a paru en 2004). Prix Leopardi pour l’ensemble de ses écrits poétiques et critiques. Il a également exposé des oeuvres (dessins, tableaux) au cours de ses premières années en France.
Un volume bilingue de poèmes choisis de Pascoli, L'impensé la poésie, est sous presse (fin 2017).
Membre de plusieurs Comités de revues internationales ("Dante", "Appunti leopardiani", "Ticontre", "Recours au Poème") et de Comités scientifiques. Collabore régulièrement à Poezibao, Le nouveau recueil, Recours au Poème, Nuovi Argomenti, etc. (site "Mouvement-transitions"), ainsi qu'à diverses publications papier et en ligne.

- Volumes coll. dirigés : Quelques (autres) Italies, L.N.L. 1982 et 1984 ; Lectures du geste, 1990 ; Phénomènes migratoires et mutations culturelles (Europe - Amériques), 1998 ; La traduction-migration, 2000 ; De la prose au coeur de la poésie, 2007 ; Enfants d'Italiens, quelle(s) langue(s) parlez-vous ?.. ; Oublier les colonies (avec I. Felici), 2011 ; L'Italie vue d'ici (avec A. Tosatti), 2012 ; La répétition en situation traductive (e-book), ainsi que "Gli italiani all'estero" (série - PSN, 5 voll. parus, 1 en préparation).

- Ouvrages personnels : Le printemps italien - Poésie des années 70, Paris, A.P. 1977 ; Gli italiani all'estero n° 1 (dati introduttivi), PSN, 1986 (II éd. revue 1993); Ungaretti entre les langues (avec des inédits), Paris, Ed. "Italiques", 1987 ; D'écrire la traduction (essais), Paris, PSN, 1991 (1996 II).

- Autres : editions bilingues (texte et trad.) de La Comédie, 3 voll. (II° éd. poche revue, un vol. et postface), et de la Vie nouvelle de Dante Alighieri, éd. critique bilingue (trad. coll. et dir. avec M. Marietti & C. Tullio Altan), 1997-2011; Anthologie de la poésie italienne contemporaine (n° sp. "Siècle 21", automne 2014), voir p. Publications

 

Domaines de recherche actuels

Les concepts opératoires de la traduction, cadres possibles à une réflexion d'ensemble sur la transmission, singulière et collective, ainsi que le traduire comme pratique-théorie. Cf. Radio-conférence. Le rôle des traces de l'écriture bi- ou pluri-lingue (effet-traduction) dans la compréhension génétique de la mise en mots et de la Littérature en général.
De là, rapport texte / encyclopédie / extra-texte ; présence de "l'autre" dans l'oeuvre ; la communication poétique au sein d'un archi-texte généralisé, à partir de Primo Levi (Cf. aussi SMI 16 - et voir pour cette lecture de Quasimodo une première version simplifiée, en p. d'accueil) ; l’effet-traduction sous ses divers aspects (civilisationnel, littéraire, linguistique, conçus comme complémentaires). La sémantique du rythme-vers italien. La forme et sa transposition (voir aussi ).